Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2008-02-25
Paris, France
La dérive sectaire doit être combattue
Après la polémique suscitée par les propos d’une conseillère du président de la République française, François Fillon a déclaré que « la dérive sectaire devait être combattue en France ».

Invité au journal télévisé de 20h00 de France 2, le jeudi 21 février, le Premier ministre a souhaité que la MIVILUDES (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) soit renforcée. « La dérive sectaire doit être combattue. La France est un pays de libertés - chacun a le droit de penser ce qu’il veut. La liberté de conscience, la laïcité, c’est justement çà ».

Il ajoute : « Non seulement rien ne change, mais je souhaite que la mission interministérielle qui a été mise en place, qui est auprès du Premier ministre et qui restera auprès du Premier ministre, soit renforcée et qu'elle puisse régulièrement actualiser la liste des associations ou des organisations qui sont considérées comme sectaires. Pour moi, ce qui est important, c'est la détresse des familles lorsque des membres sont pris en main par une secte qui les prive souvent de leurs moyens d'existence, de leur liberté et de leur liberté de conscience », a souligné le Premier ministre.

François Fillon a noté qu'Emmanuelle Mignon avait démenti les propos que lui prête l'hebdomadaire VSD et s'est refusé à commenter la surexposition médiatique des conseillers de l'Élysée, dont il avait pu s'irriter par le passé.

De son côté, Nicolas Sarkozy, affirme « Ma position a toujours été très claire. Les activités sectaires sont inacceptables, inadmissibles, il faut faire preuve de la plus grande fermeté ». Et d’ajouter « Ce n’est pas à moi de dire si la scientologie est une secte. Il y a une commission pour cela. » C’est une manière de conforter la mission de la MIVILUDES.

Source : L’EXPRESS/Le Monde/ VSD/BIA
  Retour