Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2008-02-25
Genève, Suisse
L'Alliance évangélique Suisse demande à l'ambassadeur Kamel Houhou d’intervenir auprès du président Bouteflika
L'Alliance évangélique Suisse (AES) dénonce dans un communiqué, la condamnation «sans audition» et «sous un faux chef d'accusation», de trois chrétiens algériens, le 5 février dernier. Mohamed Seghir Rachid Dob, Ramdani Hamid Dob et Ourahmane Youssef Dobhaben ont été accusés de porter atteinte à la foi de plusieurs musulmans en les invitant à se convertir au christianisme. Leur condamnation à trois ans d'emprisonnement et au paiement d'une amende, est intervenue dans le contexte d’une loi promulguée en mars 2006, et stipulant clairement l'interdiction de toute évangélisation parmi les musulmans.

L'AES, au travers de son groupe de travail pour la liberté religieuse (GLR), s'est adressée à l'ambassadeur d'Algérie à Berne, M. Kamel Houhou, afin de lui préciser que deux des trois chrétiens condamnés, sont «connus personnellement» par les membres du GLR, et qu'il est inconcevable «qu'ils se soient laissés aller à des déclarations contre l'Islam». Plus encore, la lettre précise que ces derniers «n'ont eu aucune possibilité de se défendre, ce qui est le minimum dans un Etat de droit !». D’autant plus que l’Algérie, en étant membre de l’ONU, se doit de respecter la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, et en particulier l’article 18 relatif à la liberté de religion.

Pour toutes ces raisons, le GLR - qui est composé de 7 associations, dont les plus connues sont Portes Ouvertes, Aide aux Eglises Martyres, ou encore Christian Solidarity International -, demande purement et simplement l'annulation de ces condamnations, et M. Houhou est «instamment prié d'intervenir auprès du président Bouteflika». Enfin, au-delà de cette actualité particulière, l'Alliance évangélique Suisse, qui regroupe près de 550 églises et représente environ 250.000 chrétiens, se déclare «très préoccupée» par la restriction de la liberté des chrétiens en Algérie.

Source : Paul Ohlott , Top Info/BIA
  Retour