Actualités et événements
COMMUNIQUÉ DE L'UFB SUITE À L'ATTAQUE MEURTRIÈRE SURVENUE HIER À STRASBOURG.
  Lire la suite
News & Events
PRESS RELEASE OF THE FRANCO-BELGIAN-LUXEMBOURG UNION FOLLOWING THE DEADLY ATTACK IN STRASBOURG
  Find out more
News
2008-05-16
Paris, France
Six responsables bahá'ís arrêtés sans motif en Iran
Les autorités iraniennes ont arrêté sans explication, hier matin, six des sept responsables de la communauté bahá’íe d'Iran, dont une femme. Ils ont été incarcérés à la prison d’Evin à Téhéran. La septième responsable, une femme aussi, est détenue depuis le 5 mars dans la prison de Mashad.
Cette violence ciblée contre des responsables ne s'était pas reproduite depuis le 21 août 1980 où l'ensemble des neuf membres de l’assemblée nationale des bahá’ís d’Iran avait disparu sans laisser de trace puis le 27 décembre 1981 où huit nouveaux membres sur neuf avaient été exécutés.

Les bahá’ís, première minorité religieuse d'Iran avec 300 000 fidèles, ont vu, depuis le début de leur histoire il y a 160 ans, sous la monarchie et surtout depuis l'avènement de la République islamique en 1979, leurs biens confisqués, leurs tombes profanées, leurs lieux saints détruits dans le pays. Depuis 1979 , des centaines ont été victimes d'exécutions sommaires, leurs pensions de retraites ne sont pas versées, ils sont privés d'accès à l'université et d’exercer certaines professions. Ces derniers mois, des enfants bahá’ís sont régulièrement humiliés et l'objet de brimades publiques par leurs professeurs.

Ces dernières arrestations semblent signer la volonté du gouvernement iranien d’éradiquer la communauté bahá’íe d'Iran. Les bahá’ís de France sont inquiets sur le sort de ces sept personnes incarcérées mais ils sont aussi soucieux de la situation de tous les bahá’ís d’Iran. Fragilisés, les bahá’ís d'Iran se retrouvent désormais sans représentants, aussi officieux fussent-ils, à la merci des autorités.

Source : service de presse Baha’is de France
  Retour