Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2008-07-16
Bangalore, Inde
Un tribunal pakistanais déclare légale la conversion de jeunes filles chrétiennes kidnappées
Au Pakistan, un père chrétien cherche en vain à obtenir auprès des tribunaux la garde de ses deux petites filles, kidnappées et converties de force à l'islam.

Le 12 juillet, un juge de la province de Punjab n'a pas reconnu que Saba Younis, 12 ans, et sa soeur Anila Younis, 10 ans, disparues depuis le 26 juin de la petite ville de Chowk Munda, ont été kidnappées alors qu'elles se rendaient chez leur oncle. Selon le juge, leur conversion à l'islam était légale.

Les ravisseurs, qui ont épousé les filles, ont également fait une demande pour obtenir la garde des deux jeunes filles dans un commissariat de police local le 28 juin, affirmant que les soeurs s'étaient converties à l'islam et que leur père n'avait plus aucune autorité sur elles.

« Nous sommes scandalisés par cette décision de justice », a déclaré au correspondant dsu service de presse œcuménique (ENI) le 14 juillet Anita Maria, juriste et porte-parole d'une organisation chrétienne pakistanaise. « Les chrétiens pauvres des régions reculées sont contraints de vivre dans ces conditions. » Selon Anita Maria, dans certains cas, des jeunes femmes kidnappées sont accusées d'adultère si elles refusent de se convertir et d'épouser leur ravisseur.

La police n'avait pas été capable de retrouver les filles, et les membres de la communauté chrétienne locale ont été scandalisés lorsque leurs kidnappeurs se sont présentés pour affirmer que les deux soeurs s'étaient converties à l'islam et qu'ils les avaient épousées.

Le 12 juillet, le tribunal de district de Muzaffargarh a déclaré que la conversion contestée des deux filles était légale, laissant les chrétiens locaux abasourdis.

« Nous allons porter l'affaire devant la Cour suprême de Lahore », a déclaré Anita Maria, qui travaille en tant que coordinatrice de programme pour le Centre for Legal Aid Assistance and Settlement (CLAAS, une organisation d'action chrétienne offrant une assistance juridique.

Le réseau Pakistan Minority Concern, qui se préoccupe des minorités dans le pays, a déclaré dans un communiqué que Masih Younis, le père des deux soeurs kidnappées, a été menacé par la police locale lorsqu'il est venu porter plainte contre l'enlèvement de ses filles. Le communiqué souligne que le village ne compte qu'une poignée de familles chrétiennes parmi 150 familles musulmane, et indique que la police a refusé de venir en aide à la famille chrétienne. Le réseau affirme qu'en 2005, une cinquantaine de petites hindoues et une vingtaine de chrétiennes ont été enlevées et qu'une majorité d'entre elles ont été forcées à se convertir à l'islam.

« C'est une parodie de justice. Mais malheureusement, c'est la pratique locale », a déploré Victor Azariah, secrétaire général du Conseil national des Eglises du Pakistan, qui regroupe quatre Eglises protestantes. « Les tribunaux ne nous aident jamais », a-t-il lancé.

Les chrétiens ne représentent que 2 % des 168 millions d'habitants du Pakistan, dont 97 % sont musulmans.

Source : ENI/BIA
  Retour