Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2007-05-09
New York, USA
Une commission américaine s'inquiète de la situation de la liberté religieuse en Irak.
L'Irak a été ajouté à une liste de pays nécessitant une surveillance étroite des violations des libertés religieuses par un groupe de surveillance indépendant mis en place par le gouvernement des Etats-Unis.

La décision prise par la Commission des Etats-Unis sur la liberté religieuse internationale d'ajouter l'Irak à la liste est due à "la situation alarmante de détérioration de la liberté de religion et de croyance" dans ce pays déchiré par la guerre, a déclaré la Commission dans son rapport annuel, publié le 2 mai. L'Irak rejoint une liste qui comprend l'Afghanistan, le Bangladesh, le Belarus, Cuba, l'Egypte, l'Indonésie et le Nigeria.

Le rapport souligne "l'étendue et la gravité des abus des droits de la personne" en Irak. Il affirme que les acteurs non étatiques, en particulier l'insurrection dominée par les sunnites, "sont responsables d'une part importante de la violence sectaire et des violations des droits de la personnes qui y en découlent".

Toutefois, le gouvernement irakien porte également une part de la responsabilité des violences, indique le rapport. Les forces de l'ordre gouvernementales sont notamment responsables de violations des droits de la personne, qui se caractérisent par des arrestations arbitraires, des détentions prolongées sans procès, des exécutions extrajudiciaires et des actes de torture, a indiqué la Commission. Le gouvernement est aussi responsable, selon le rapport, de laxisme concernant les attaques fondées sur la religion et d'autres actes portant atteinte à la liberté religieuse, comme les violations perpétrées par les factions chiites.

Par ailleurs, en plus d'avoir ajouté l'Irak à sa liste de pays à surveiller, la Commission a publié ses recommandations annuelles destinées à la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice, concernant "les pays à la situation particulièrement préoccupante". Il s'agit d'une liste de pays dont les gouvernements, selon la Commission, "pratiquent ou tolèrent les violations systématiques et extrêmes du droit universel à la liberté de religion ou de croyance".

Ces pays entrent dans une catégorie plus grave que celle des pays à surveiller. Les recommandations de la Commission pour 2007 sont : le Myanmar, la Chine, l'Erythrée, l'Iran, la Corée du Nord, le Pakistan, l'Arabie Saoudite, le Soudan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Vietnam.

La commission a été créée en 1998 par le Congrès des Etats-Unis pour observer les conditions relatives à la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de croyance dans différents pays du monde ; elle émet des recommandations à l'intention du gouvernement des Etats-Unis.
Source ENI
  Retour