Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2008-10-09
Varsovie
La Russie rejette le rapport sur la liberté religieuse qu'elle juge "tendancieux"
Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté un rapport du gouvernement des Etats-Unis sur la liberté religieuse, publié en septembre, qui affirme que la Russie traite de façon inéquitable les religions minoritaires.

« Le dernier rapport publié sur leur site web montre une approche de la Russie traditionnellement tendancieuse », a dit le ministère au sujet de l'édition 2008 du Rapport sur la liberté religieuse internationale, publié annuellement par le département d'Etat des Etats-Unis.

« La thèse du statut privilégié de l'Eglise orthodoxe russe est une fois de plus exagérée dans le rapport. Le fait que le Noël orthodoxe soit un jour férié en Russie est utilisé comme 'preuve', comme si les Etats-Unis, un pays multinational, ne célébraient pas le Noël catholique », a affirmé le ministère en réponse au rapport américain.

Le rapport cite la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, l'Iran, le Soudan, l'Erythrée, l'Arabie Saoudite et l'Ouzbékistan comme pays « faisant l'objet d'une inquiétude particulière », mais il indique que la Russie est l'un des 24 pays où la liberté religieuse fait l'objet d'un « intérêt notable ».

Selon le rapport, la bonne volonté des autorités russes à rencontrer les leaders religieux, et l'empressement de la commission russe officielle des droits de la personne à attirer l'attention sur les problèmes témoignent de récentes améliorations en Russie.

Cependant, les agences fédérales et les gouvernements locaux continuent de restreindre les droits des minorités religieuses, y compris ceux des protestants et des catholiques romains, affirme le rapport.

« Bien que le gouvernement russe ait généralement respecté la liberté de religion pour la majorité de la population, dans certains cas les autorités ont imposé des restrictions à certains groupes et n'ont pas toujours respecté les principes de séparation de l'Eglise et de l'Etat et d'égalité de toutes les religions devant la loi », indique le rapport.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans sa réponse qu'en Russie, il était accepté que « l'activité d'une organisation religieuse donnée ne devait pas sortir du cadre de la législation russe ».

Le ministère a ajouté : « Si des lois sont violées, s'il existe une menace pour la population et la société, l'Etat ne peut pas rester un observateur silencieux et il doit prendre des mesures adéquates. »

Il a affirmé que les récents amendements apportés à une loi russe sur les organisations non gouvernementales avaient « considérablement simplifié leurs conditions d'enregistrement et de comptabilité ».

Pourtant, « le Département d'Etat se plaint encore que les règles actuelles sont 'extrêmement pesantes », a déclaré le ministère russe.

Il a indiqué : « Nous comprenons qu'il n'est pas toujours facile pour les experts du Département d'Etat des Etats-Unis de comprendre l'histoire de la Russie, où l'orthodoxie et l'islam coexistent depuis plus d'un millier d'années, où les communautés juives et bouddhistes se développent depuis plusieurs siècles, et où le catholicisme et divers mouvements protestants ont trouvé leurs adeptes. »

ENI/BIA
  Retour