Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2007-05-29
Inde
Un huitième Etat indien est sur le point de promulguer une loi anti-conversion
Comme il l’avait promis avant son élection en mars 2007, le parti ultranationaliste hindou Bharatiya Janata Party compte bientôt promulguer une loi anti-conversion dans l’Etat d'Uttarakhand (anciennement connu sous le nom de Uttaranchal) situé au nord de l’Inde et qui compte 8,4 millions d’habitants.

Lors d’un meeting, le Ministre en chef de l’Uttarakhand, B. C. Khanduri a affirmé que son gouvernement allait « introduire une loi pour bannir les conversions obtenues par la force ou par des moyens frauduleux » et ce, dès la prochaine session de l’assemblée législative.

Cette nouvelle loi risque d’augmenter les discriminations subies par les quelque 30 000 chrétiens habitant dans l’Etat d’Uttaranchal. Comme cela s’est confirmé dans d’autres Etats indiens, les extrémistes hindous utilisent ces lois pour accuser abusivement les chrétiens et justifier leurs violentes attaques.

Les ultranationalistes hindous se battent pour voir de telles lois appliquées à l’Inde entière (28 Etats fédérés) au mépris de la Constitution indienne qui garantit le respect de la liberté religieuse.

Le mois dernier, Ashok Singhal, le leader du Vishwa Hindu Parishad (Conseil mondial des hindous), un autre mouvement fondamentaliste hindou, a en effet affirmé qu’il devrait y avoir une loi anti-conversion nationale. Il a également souhaité que ceux qui viennent de l’étranger pour convertir les hindous devaient être reconduits à la frontière. Car ces conversions représentent «une menace pour l’existence des hindous».

Apparues dans les années 70, les lois anti-conversions ont été depuis mises en place dans sept Etats de l’Inde : Orissa, Madhya Pradesh, Chhattisgarh, Rajasthan et Himachal Pradesh, Arunachal Pradesh et Gujarat. Dans ces deux derniers Etats, elles n’ont pas été appliquées. Elles sont en grande partie responsable de la vague de persécutions que connaissent les chrétiens en Inde depuis quelques années.
  Retour