Actualités et événements
Attentats au Sri Lanka : « Ce sont toujours les chrétiens qui sont visés »
  Lire la suite
News & Events
Quebec to ban public sector employees from wearing religious symbols
  Find out more
News
2019-02-06
Chine
L’Église de Dieu Tout-Puissant : près de 11 000 personnes arrêtées en 2018
Btterwinter.

Alors que les statistiques de fin d’année ont été compilées, on parvient à mesurer précisément toute l’étendue de la persécution en Chine. Des milliers de personnes ont été arrêtées, de nombreuses torturées, 19 sont décédées. Toutes sont membres d’une seule et même Église.
Bitter Winter a publié plusieurs articles sur les opérations d’arrestations massives menées contre l’Église de Dieu Tout-Puissant (EDTP). Les statistiques de fin d’année récemment compilées montrent l’étendue de la persécution des membres de l’EDTP qui s’est intensifiée en 2018.

Selon les derniers chiffres fournis par l’Église, tout au long de l’année 2018, au moins 10 938 membres de l’EDTP ont été arrêtés par les autorités dans 30 des divisions administratives provinciales de la Chine continentale (il y en a 34 au total). 6 653 ont été détenus et 2 350 sont toujours en détention. 525 ont été torturés ou endoctrinés de force et 354 ont été condamnés à des peines d’emprisonnement pouvant atteindre treize ans. En outre, au moins 31 947 245 RMB (environ 4 150 000 €) de biens ecclésiastiques et personnels ont été pillés par le PCC.

Religion Chine,l’Église de Dieu Tout-Puissant,Arrestation arbitraire,Torture,Persécuté à mort
Statistiques sur le nombre d’arrestations de membres de l’EDTP en 2018 (fournies par l’Église de Dieu Tout-Puissant).
L’Église de Dieu Tout-Puissant est un nouveau mouvement religieux chrétien fondé en 1991. Depuis 1995, l’Église est inscrite sur la liste des xie jiao (le PCC interdit certains groupes religieux pour des raisons peu claires et des motifs qui semblent arbitraires). Selon l’article 300 du Code pénal de la République populaire de Chine, participer à une organisation xie jiao constitue une activité criminelle et justifie une peine d’emprisonnement de trois à sept ans ou plus. En tant que membre de l’Église de Dieu Tout-Puissant, une personne peut être arrêtée, détenue et condamnée à une lourde peine de prison pour la seule possession de livres religieux de l’Église.

Selon les chiffres inscrits dans le tableau ci-dessus, c’est la province du Jiangsu qui a arrêté le plus grand nombre de membres de l’EDTP, soit 1 984 fidèles, suivie par 1 020 arrestations au Henan, 878 au Zhejiang, 850 au Liaoning, 850 au Liaoning, 664 dans le Shandong, 574 dans le Jiangxi, 573 dans la province du Sichuan, 477 à Anhui, et 439 à Chongqing.

L’Église de Dieu Tout-Puissant rapporte qu’il y a des femmes enceintes parmi les personnes arrêtées. Certaines ont été torturées et maltraitées par la police alors qu’elles étaient en détention et ont donc subi une fausse couche.

Les arrestations et les mauvais traitements infligés par la police entraînent souvent la mort des personnes en détention.

En 2018, il y a eu 19 cas bien documentés de membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant qui sont décédés à la suite des persécutions qu’ils ont subies. Les circonstances de décès suivantes ont pu être observées : morts subites au cours d’interrogatoires illégaux, décès de personnes qui ont été persécutées en prison et qui sont décédées peu après leur libération sous caution et décès de personnes envoyées à l’hôpital suite à des blessures graves infligées dans des centres de détention. Sur 19 cas, sept d’entre eux concernent des personnes décédées dans des circonstances anormales dans le mois qui a suivi leur placement en détention. Les détracteurs du gouvernement affirment que ces décès sont des cas d’exécutions extrajudiciaires de chrétiens en Chine.

Religion Chine,l’Église de Dieu Tout-Puissant,Arrestation arbitraire,Torture,Persécuté à mort
Statistiques sur la persécution à mort de membres de l’EDTP en 2018 (fournies par l’Église de Dieu Tout-Puissant).
Le cas de Liu Xin (pseudonyme) de la municipalité de Chongqing dans le sud-ouest de la Chine est caractéristique des cas de décès de membres de l’EDTP survenus en garde à vue. Dans un article précédent, Bitter Winter rapportait qu’elle avait été arrêtée par la police du PCC en avril 2018, et qu’elle avait été secrètement interrogée et torturée pendant 25 jours. Le 21 mai, elle a été envoyée, sur le point de mourir, à l’hôpital où un médecin a diagnostiqué que son crâne avait été fracassé. Quelques mois plus tard, elle est morte malgré les efforts déployés pour la sauver.

Il semble que la persécution contre l’Église de Dieu Tout-Puissant ne soit ni aléatoire, ni sporadique, mais soigneusement planifiée et orchestrée au sommet de l’État. Selon de nombreux documents classifiés du PCC publiés sur Bitter Winter, en 2018, le PCC a lancé une vaste opération de répression qui a été planifiée contre l’EDTP à travers toute la Chine. Par exemple, les autorités d’une ville de la province du Shanxi ont publié un document où elles annoncent qu’elles mèneront, pendant un an, une campagne de répression spéciale contre l’Église de Dieu Tout-Puissant visant à enquêter sur les activités de l’Église dans les communautés locales et les villages voisins. Les autorités de la province du Henan ont publié un document secret en mai dans lequel elles exigent le lancement d’une campagne de répression spéciale d’un an contre l’Église de Dieu Tout-Puissant. Dans ce document, elles insistaient sur la réalisation de l’objectif suivant : « détruire ses fondations nationales et paralyser son influence à l’étranger ». Du 11 juin au 1er octobre, la province de Jiangxi a lancé une campagne spéciale pour réprimer l’EDTP au cours de laquelle au moins 200 croyants ont été arrêtés.

Avant même le lancement des opérations d’arrestations massives, l’EDTP était surveillée de très près. Selon certaines sources, les autorités ont utilisé soit « Skynet » (le plus grand réseau de caméras de surveillance mis en place par le PCC), soit une surveillance à long terme pour suivre les chrétiens à la trace et obtenir des informations à leur sujet. Par la suite, ils ont été arrêtés lorsque l’occasion s’est présentée pour les autorités. Selon certaines informations, des policiers se seraient même déguisés en plombiers ou auraient fait semblant d’être des coursiers pour entrer dans les maisons afin de mener des enquêtes.

2018 a été une année sombre pour l’Église de Dieu Tout-Puissant. Elle nous montre aussi un exemple saisissant des dommages qui peuvent être causés par l’État lorsqu’il est déterminé à lancer une campagne de grande envergure pour attaquer une organisation religieuse.

Reportage : Yao Zhangjin

Source https://fr.bitterwinter.org/edtp-pres-de-11-000-personnes-arretees-en-2018/
  Retour