Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2007-06-26
Paris, France
Paris, France – Michèle Alliot-Marie a reçu ensemble les représentants des principaux cultes
Pour la première fois, la ministre de l'intérieur, chargée des cultes, Michèle Alliot-Marie, a reçu, ensemble, mercredi 20 juin, les représentants des confessions catholique, protestante, musulmane et juive. Avant d'engager des discussions bilatérales permettant d'aborder les problèmes spécifiques à chaque religion, elle entendait leur dire son "attachement au principe de laïcité" et évoquer avec eux le rôle des religions et des pratiques religieuses dans la vie sociale, et notamment auprès des jeunes.

Passées sous silence durant la campagne présidentielle, les questions liées au financement des cultes pourraient ressurgir dans les prochains mois. Les représentants religieux ont en effet évoqué les conclusions du rapport Machelon sur les relations entre les pouvoirs publics et les cultes, remis en septembre 2006 à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur. Ce rapport prévoit notamment des aménagements de la loi de 1905 afin de faciliter le financement public des lieux de cultes et d'harmoniser le statut des associations et des responsables religieux.

Ces dispositions concerneraient au premier chef les "nouveaux" cultes, présents en France, l'islam et le protestantisme évangélique, mais intéressent l'ensemble des religions en proie à des difficultés financières. Catholiques et protestants tiennent à ce que soit mis en place "un comité de suivi".

Comme ses prédécesseurs, Mme Alliot-Marie aura particulièrement affaire aux dossiers liés à l'islam. « Un milieu qu'elle connaît » pour avoir installé l'aumônier musulman aux armées lorsqu'elle était ministre de la défense, souligne-t-on dans son entourage. « C'est aussi Mme Alliot-Marie qui a inauguré le monument aux morts des soldats musulmans à Verdun », rappelle Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la Mosquée de Paris, ravi de "l'excellent accueil" réservé par la ministre aux représentants des cultes.

FORMATION DES IMAMS

La ministre devrait s'atteler au chantier de la formation des imams, une "priorité" systématiquement laissée en friches par ses prédécesseurs. Par ailleurs, en 2008, des élections renouvelleront les instances représentatives musulmanes, qui, au niveau national tout au moins, peinent à asseoir leur légitimité ; un processus qui sera sans aucun doute suivi de près par le ministère.

Chacun des autres cultes devrait aussi rencontrer Mme Alliot-Marie dans les semaines qui viennent. Par la voix du nouveau président de la Fédération protestante de France, Claude Baty, les protestants devraient rappeler à la ministre de l'intérieur, ainsi qu'aux autres ministres concernés, l'attention particulière qu'ils entendent porter "aux questions d'immigration".

Pour la communauté juive, la lutte contre l'antisémitisme demeure une priorité - 112 actes ont été enregistrés sur les cinq premiers mois de l'année contre 158 sur la même période en 2006, selon le consistoire. « La liberté de la pratique religieuse » sera également à l'ordre du jour "de nos discussions », indique Joël Merguy, président du Consistoire israélite de Paris.
Source : CPDH/BIA
  Retour