Actualités et événements
les protestants s'engagent pour une loi sur la liberté religieuse
  Lire la suite
News & Events
Reintroduced law jeopardizing status of some churches in Hungary
  Find out more
News
2007-07-24
Vilnius, Lituanie
La moitié des Lituaniens ne toléreraient pas l'islam et les nouveaux groupes chrétiens
Près de la moitié des 3,5 millions d'habitants de la Lituanie se déclarent fermement opposés à l'islam et aux nouveaux groupes chrétiens, comme les évangéliques et les pentecôtistes, selon un sondage récent réalisé dans ce pays qui faisait autrefois partie de l'Union soviétique.

Dans ce sondage, moins de la moitié de la population affirme soutenir la liberté d'expression pour les libre-penseurs, les païens et les "groupes d'entraide", tandis qu'un quart seulement des Lituaniens accorderaient ces droits aux religions "orientales" et aux adorateurs de la nature.

Ce sondage a été réalisé par le Centre de recherche Vilmorus pour le Centre de recherche et d'information des nouvelles religions. Il fait partie d'une enquête sur la discrimination fondée sur la religion et les croyances, commanditée par la Commission européenne en 2007 dans le cadre de l'Année européenne de l'égalité des chances pour tous.

En Lituanie, le sondage indique que 84 % de personnes interrogées estiment que la liberté d'expression concernant les croyances ne devrait être autorisée que pour les chrétiens traditionnels (catholiques romains, orthodoxes et protestants). Entre 5 et 6 % des Lituaniens font preuve d'une opinion extrêmement négative à l'égard des croyants quels qu'ils soient, tandis que, en fonction des questions posées individuellement, 30 à 50 % de la population a une opinion négative des religions différentes de la leur.

Par ailleurs, seul un quart de la population pense que les nouveaux groupes chrétiens, dont la doctrine se rapproche de l'enseignement catholique ou protestant, devraient obtenir la liberté d'expression. Une proportion tout aussi basse de la population estime que ce droit devrait être accordé aux musulmans.

« Dans de nombreux cas, ce phénomène peut être assimilé à de l'hostilité et à une tendance à la discrimination envers les croyants d'autres religions, les Lituaniens ne souhaitant pas leur accorder les droits civils usuels (liberté d'expression, emploi, éligibilité, etc.) », peut-on lire dans un communiqué du porte-parole du Bureau de l'égalité des chances en Lituanie.

Ainsi, ajoute le communiqué, ceci peut-il conduire à la conclusion que toute religion ou croyance publiquement déclarée peut devenir le fondement de l'intolérance et de la discrimination en Lituanie, où la majorité de la population peut être considérée comme xénophobe à l'égard des religions et des croyances.

Selon le recensement de 2001, 79 % des lituaniens se déclarent catholiques romains, 5 % orthodoxes et 1 % protestants.
Source : ENI
  Retour